AM SHAR

Derrière le nom d’AM Shar, un duo. Une historienne, un exilé kurde devenu  citoyen français, à jamais demeuré citoyen du monde.  

Ensemble, ils aiment arpenter les villes, jusqu’aux plus lointaines, offertes à  leur imaginaire : ils leur suffit pour cela d’ouvrir une carte et de laisser leur  regard se promener le long des rues blanches, bordées de formes  suggestives, ponctuées de symboles architecturaux.

 

Puis, c’est à travers le jeu du découpage que la visite se poursuit. Des incises  au cutter, millimétrées, provoquent à chaque carrefour de fins éboulis de  papier. Des béances surgissent. La trame urbaine, quant à elle, résiste aux  accrocs du temps, bien ancrée dans l’Histoire.  

Découpées, les villes d’AM Shar débordent. Elles étirent leurs ombres  ciselées, se taillent un nouvel espace dans la lumière. Elles se réinventent au delà de leurs premières limites, dans la fluidité impalpable d’une infinité de  trajets, de lignes et de correspondances.